Nous y voilà on est vendredi

Ce vendredi je le dédie.

Pour une vie de blessures

accumulées, agglutinées.

Pour une vie remplie,

confinée, violentée

puis vidée, salie, meurtrie.

Ce collier je l'ai construit

pour du courage retrouver,

pour du courage récolter,

pour du courage rassembler.

Pour la liberté retrouver.

Inspirée par Rona Sarva Weltman