Ces colliers ont nécessité du temps,

il a fallu que j'oublie un peu les perles dans un tiroir,

que je les laissent prendre tout leur sens

que je leurs trouvent des perles amies...

C'était délicat et si enrichissant, si surprenant aussi.

un peu comme la douceur du sable des plages de Normandie

Quand le vent qui vient de la mer se lève et nous pétrifie.

Ce sont des colliers avec lesquels on a envie de délicieusement se perdre...

et pourquoi pas?